Un autre point du développement était la question des souris, étaient-elles mariées ou non[15] ? La première tentative s'organise autour de la libération d'un prisonnier enfermé dans une forteresse d'une zone sibérienne sous le joug d'un régime totalitaire[8]. Afin de présenter le personnage de Penny, une scène joyeuse d'une visite au zoo avait été prévue, esquissée et en partie animée et d'y présenter son envie d'être adoptée[13]. Le siège de la Smithsonian Institution à Washington (DC). Il est aussi le premier succès du studio dans lequel Walt Disney n'a pas été impliqué. Le concept de base est de raconter les aventures de souris ayant fondé une agence internationale d'aide aux victimes installée dans les sous-sols du siège de l'ONU à New York[8]. Mais Cruella avec sa flamboyance est beaucoup plus terrifiante que Médusa[46]. John Lounsbery est décédé en 1976 plus d'un an avant la sortie du film[2] supervisant la réalisation de certains séquences[67]. John Grant la décrit comme une mignonne jeune fille un peu trop si l'on prend en compte sa voix[28]. Bernard et Bianca offre au cinéma d'animation un retour au drame comme le studio avait pu le faire avec Bambi (1942) ou Dumbo (1941)[70]. Cette affaire survient alors que depuis 1997 la Convention baptiste du Sud demande le boycott des films Disney après plusieurs problèmes d'images subliminales à caractères sexuelles présentes dans Aladdin (1992), Le Roi lion (1994) ou des propos inappropriés dans La Petite Sirène (1989)[66]. Floyd Huddleston, auteur de Everybody Wants to be a Cat pour Les Aristochats (1970) compose six chansons pour Les Aventures de Bernard et Bianca interprétées par Louis Prima, Sam Butera et les Witnesses mais elles ne sont finalement pas utilisées[11]. Néron et Brutus sont les deux crocodiles de Médusa et sont basés sur deux chiens du roman nommés Tyran et Tourment. Le film a nécessité quatre années de production, 250 artistes dont 40 animateurs qui ont réalisé plus de 330 000 dessins et 750 décors, pour les 14 séquences réparties en 1 039 scènes[26]. Bernard demandera néanmoins sa bien-aimée en mariage dans, On peut apercevoir une montre à l'effigie de, Bernard et Bianca apparaissent régulièrement dans la série télévisée, La scène où Penny essaye de s'enfuir du bateau de Médusa est inspirée du. Retrouvez également ses voix françaises et originales, des images et son histoire. », « Citations », « Autour de... », ou autres, Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un, Geraldine Page en Médusa débloque la situation, Bianca, Bernard, Penny et les autres protagonistes, Un dessin animé de son temps comparé à ses prédécesseurs, « Ça gêne qui ? Durant la chanson, ce n'est pas Eva Gabor qui donne sa voix à Bianca mais Robie Lester, narratrice pour Disneyland Records depuis 1965 qui avait déjà remplacé Eva Gabor pour le film Les Aristochats (1970)[53]. Fiche technique [ modifier | modifier le code ] Elle a des cheveux brun blond attaché à l'arrière et des yeux bleus gris assortis à sa robe[28]. Les Aventures de Bernard et Bianca(The Rescuers), est le 29e «Classique d'animation»desstudios Disney sorti en1977. Hormis le fait qu'il joue une rôle mineur dans le roman Miss Bianca, sa personnalité et ses traits sont conservés. Les Aventures de Bernard et Bianca est le premier film de Disney à associer les talents de l'équipe d'animateurs et scénaristes d'origine des studios dont certains des Neuf Sages de Disney avec la nouvelle garde, moins expérimentée et recrutée au début des années 1970[51]. Dès que l'équipe d'animation a proposé une scène de libellule essoufflée, Jim MacDonald a cherché à associer un son réaliste et imagina une scie électrique ainsi qu'un tambour avec une membrane en plastique muni qu'un bec d'air pulsé[39]. L'autre production, Bernard et Bianca était portée par Fred Lucky[NB 1], un dessinateur de presse canadien récemment arrivé chez Disney[9]. Elie Mae est la force derrière la rébellion du bayou malgré sa tenue stéréotype de la femme au foyer maniant le rouleau à pâtisserie[40]. Durant l'été 1975, Louis Prima commence à souffrir de maux de tête. Aussi mauvaise conductrice que sa grande "sœur", Medusa a, elle aussi, un sale caractère et est surtout obsédée par une idée : celle de mettre la main sur l'Œil du diable, une pierre précieuse terrée dans une caverne. La voix originale de Médusa est celle de Geraldine Page[19],[46]. Malgré les supplications de Penny, apeurée par la marée, Médusa refuse de la faire remonter. C'est un personnage fort malgré son absence de parole[35] dont les bruitages sont l'œuvre de Jim MacDonald[38]. Le film a été édité en vidéo en 1992 dans la collection Walt Disney Classics. Reprenant un procédé inutilisé par le studio Disney depuis Bambi (1942), la plupart des chansons importantes font partie de la narration et ne sont pas associées à un personnage du film. John Grant fait remarquer que les comparaisons lors de la sortie du film entre Cruella d'Enfer et Mme Médusa étaient assez favorables mais que le temps passant il est difficile d'en être aussi sure[29]. Après de longs débats, un animateur demanda : « Ça gêne qui ? Cependant, lors des visionnages, un membre du studio fit remarquer que le courant étant quasiment inexistant dans les bayous, il n'y avait pas de vagues[19]. Un albatros maladroit, Wilbur, et un rat-kangourou aventurier, Jake, se joignent à eux dans leur mission. Les valeureuses souris de l'association «SOS Société» recherchent la petite Penny, dont le message de détresse a été retrouvé dans une bouteille. Retrouvez les 119 critiques et avis pour le film Les Aventures de Bernard et Bianca, réalisé par Art Stevens et John Lounsbery avec les voix de Bob Newhart, Eva Gabor, Geraldine Page Johnston et Thomas considèrent la scène de la marée montante dans la caverne des pirates comme la représentation de la Nature brutale à l'image du feu de forêt dans Bambi (1942) ou les éléments dans le segment L'Apprenti sorcier de Fantasia (1940)[20]. Durant la conception du personnage Ken Anderson a esquissé plusieurs femmes étrange allant de l'ancienne maîtresse d'école à la criminelle[44]. Pour la rendre réaliste deux jeunes filles de cinq ans ont été filmées non pas pour reproduire des scènes du film mais pour trouver les limites des actions, les bons mouvements et la meilleure façon de les faire[31]. Les Aventures de Bernard et Bianca Streaming VF. Dans les sous-sols des Nations-Unies à New York un groupe de souris tient conseil. La chanson Someone's Waiting For You qui devait initialement s'intituler The Need to Be Loved est interprétée par Penny qui perd espoir après avoir été vertement prise à partie par Medusa. Bernard et Bianca, deux souris de la SOS Société, aident une jeune orpheline à échapper à une femme maléfique, qui veut utiliser la petite fille pour retrouver un fabuleux diamant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. A travers cette fiche, découvrez Tortue, personnage dans Les aventures de Bernard et Bianca. Bien qu'estimant que cette piste ne peut mener nulle part, il donne aux souris l'adresse du magasin de prêt-sur-gage. Il faut suivre ce qui se passe avec les souris et en parallèle l’intrigue avec Penny Pour trouver un produit Les Aventures De Bernard Et Bianca - Blu-Ray au meilleur prix, c'est sur notre site qu'il faut vous rendre. La chanson Rescue Aid Society est reprise plus tard dans le film par Bianca et Bernard seuls comme un mantra lors d'une phase de doute. Médusa est une version modifiée de la Duchesse au Diamant du roman Miss Bianca avec qui elle partage peu de traits communs en dehors de sa mauvaise conduite des voitures[44]. Mme Médusa est la propriétaire d'une boutique de prêteur sur gages, qui enlève Penny et la contraint à trouver « l'Œil du Diable »[43]. les aventures de bernard et bianca pas cher ⭐ Neuf et occasion Meilleurs prix du web Promos de folie 5% remboursés minimum sur votre commande ! Ce n'est qu'après la sortie du second roman en 1962, que l'idée d'adapter Miss Bianca en film d'animation a été évoqué au sein du studio. Ensemble, ils arrivent à trouver la pierre précieuse, dissimulée dans le crâne de l'un des pirates morts dans cette grotte. Après un temps d'hésitation, le président de la SOS Société suggère de lui adjoindre un coéquipier. [L'ambiance] est calme et sans controverse tout comme la relève de la garde des animateurs[2]. D'origine germanique, ce prénom signifie "brillant" et "clair", et est répandu dans les pays hispanophones. À l'opposé des premières souris du studio, Bernard et Bianca ont de nombreux traits des souris réelles, que ce soit la queue, les oreilles, la moustache mais elles ont un comportement beaucoup plus humain[29]. La voix de Miss Bianca en version originale est celle d'Eva Gabor tandis que Bob Newhart donne sa voix à Bernard[8]. L'oiseau en question est un merlebleu de l'Est graphiquement semblable à un oiseau bleu présent au début d'Alice au pays des merveilles (1951). Les chansons du film ont été composées par Sammy Fain, Carol Connors et Ayn Robbins et interprétée en version originale par Shelby Flint. Ils parviennent in extremis à récupérer le diamant et arrivent à rejoindre tant bien que mal la sortie. Dans les sous-sols des Nations-Unis à New York un groupe de souris tient conseil. Parmi ces œuvres sans grand intérêt, Grant liste Merlin l'Enchanteur (1963), Le Livre de la jungle (1967) avec du charme mais légère et mal construite, Robin des Bois (1973), le moins satisfaisant et enfin Les Aristochats (1970), souvent considéré comme une variante féline des 101 Dalmatiens même s'il sort un peu du lot[2]. Le gris est obtenu avec un nouveau toner développé pour les machines Xerox[24]. Penny récupère sa peluche et s'enfuit en courant. Le fait d'avoir des amateurs au lieu d'un duo expérimenté et sûr de lui offre de nombreuses possibilités comme l'absence de logique de Bianca ou la maladresse de Bernard[16]. 1977 Walt Disney - Les Aventures de Bernard Et Bianca Dans les sous-sols des Nations-Unis à New York un groupe de souris tient conseil. Grant distingue aux Nations unies les représentants humains et leurs contreparties murines suivant, l'Inde, l'Autriche, la Chine, la Corée, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, une nation africaine et l'Écosse, s’interrogeant sur une possible reconnaissance de l'indépendance écossaise[41]. Janet Wasko écrit que la plupart des productions des années 1970, après la mort de Roy Oliver Disney et l'arrivée de Donn Tatum à la direction de Disney est constituée de navets et même ceux ayant eu le plus de succès comme Robin des Bois (1973), Les Aventures de Bernard et Bianca (1977) ou Le Trou noir (1979) n'égalent pas les succès des décennies précédentes[69]. Pour John Grant, Mme Médusa est plus proche d'une femme habillée en méchante qu'un génie du mal et c'est uniquement sa monomanie irrationnelle envers le plus gros diamant du monde qui la motive au point d'abandonner là où ils sont d'autres diamants plus petits[46]. Mais avant qu'une nouvelle branche pousse il faut consolider l'existant[27]. Durant le générique, la caméra se déplace au-dessus de photographies statiques alors qu'auparavant le studio avait pour habitude d'utiliser des cellulos sur lesquels les crédits s'affichaient au-dessus de décors immobiles parfois le même fond pour tout le générique comme pour Blanche-Neige et les Sept Nains (1937). Charles Champlin du Los Angles Times la voit comme une chanteuse de nightclub négligée et dépassée[48]. Grant note aussi l'arrivée de Chuck Harvey sur la partie démarche de l'albatros[35]. Finalement cette production est restée inachevée à la fin des années 1970[10]. Bien qu'étant un personnage secondaire, la performance d'Orville est mémorable surtout de par son caractère maladroit[35]. Cette dernière tente en vain de les poursuivre en utilisant ses crocodiles comme des skis nautiques mais finit accrochée à l'une des cheminées du bateau tandis que les deux sauriens irrités par la manœuvre essayent de l'attraper, le tout sous le regard moqueur de Snoops qui s'éloigne sur un radeau de fortune. Bianca, déléguée coquette, choisit Bernard tendre souriceau timide et courageux pour voler au secours d’une petite orpheline séquestrée, Penny. La fillette utilise un sabre pour entrouvrir la mâchoire du crâne pendant que les souris essayent de le sortir depuis l'intérieur. La réunion est interrompue par Evinrude qui survient avec un appel à l'aide qui amène Bernard et Bianca vers une nouvelle aventure. Pour corriger cela, le méchant a été rendu plus tape-à-l'œil et avec une personnalité plus excentrique[12]. Bernard et Bianca tentent de l'accompagner discrètement mais sont expulsés de la voiture pendant le trajet jusqu'à l'aéroport à cause de la conduite irresponsable de Médusa. Pour Thomas et Johnston, ce n'est pas la nature imprévisible et sauvage de Médusa qui retient l'attention du public mais la situation difficile et poignante de la petite fille esseulée[74]. : Derniers trailers , Bandes annonces des films prochainement au cinéma Son physique est une caricature de l'historien de l'animation John Culhane[51]. Les personnages secondaires du bayou forment une milice dénommée les « Swamps Vounteers » (volontaires du marais)[42]. Les deux souris surprennent une discussion qui leur apprend que Penny a été enlevée car sa petite taille lui permet de passer l'étroit passage donnant sur une grotte où est caché l’Œil du Diable. Introduction sombre, puis générique avec images fixes. Bien qu'elle fasse partie des méchantes de Disney aux côtés de la Reine-sorcière, de Maléfique ou de Cruella d'Enfer motivée par une monomanie[50], sa peur des souris en fait un méchant comique, non terrifiant[19]. Sur place, Bernard et Bianca surprennent une conversation téléphonique entre Médusa et son associé Snoops. L'apparence est basée sur l'ex-femme de l'animateur Milt Kahl qui ne l'appréciait plus[8],[43]. À l'inverse pour ne pas rendre la scène de la caverne trop sombre et effrayante, les animateurs ont supprimé les ombres que la lanterne aurait dû porter[22]. Ensuite, ils allument les feux d'artifices que Snoops stockait sur le bateau pour localiser Penny lors de ses tentatives d'évasion nocturnes, augmentant le chaos et faisant sombrer le bateau sous les eaux du bayou. Ce scénario adapte le premier tome dans lequel Bianca, Bernard et une troisième souris nommée Nils viennent en aide à un poète norvégien emprisonné. Ellen MacKay de Common Sense Media donne une note de 4 sur 5 avec le commentaire suivant « Belle aventure mais trop sombre pour les enfants préscolaires[75]. La séquence illustrée par Someone's Waiting For You comporte une apparition de Bambi et sa mère. Il s'agit du comité de soutien aux personnes en difficulté. La version The Need to Be Loved ne contenait pas les mêmes paroles et était interprétées par Jennifer Paz et Paul Francis Webster.